Pourquoi doit-on changer les plaquettes de frein arrières ?

Tous les engins mécaniques doivent respecter des règles de maintenance préventive, pour conserver leur parfait état de fonctionnement. C’est la raison pour laquelle on recommande de vidanger le moteur d’une voiture au moins une fois par an.

De la même manière, le système de freinage est constitué de pièces d’usure critiques qui doivent être remplacées à intervalle régulier. Dans cet article, nous traiterons du cas particulier des plaquettes de frein arrière.

Qu’est-ce qu’une plaquette de frein ?

Une plaquette de frein est une pièce d’usure composée d’un support métallique et d’une garniture.

Comment fonctionnent les plaquettes de frein ?

La garniture des plaquettes de frein est constituée d’un matériau de friction optimisé pour frotter contre le disque avec un maximum d’efficacité, tout en limitant l’émission de particules polluantes.

Lorsque l’étrier de frein presse les plaquettes contre le disque, elles ralentissent progressivement sa rotation jusqu’à provoquer l’arrêt complet du véhicule. Ce type de freinage est robuste, efficace et particulièrement répandu, puisqu’il est systématiquement utilisé sur l’essieu avant des voitures.

Ma voiture utilise-t-elle des plaquettes de frein à l’arrière ?

L’essieu arrière n’est pas toujours équipé de disques et de plaquettes de frein. Certains modèles (en général, les voitures compactes non sportives, à traction) utilisent plutôt des freins à tambour pour leurs roues arrière.

Bien sûr, il est impératif de connaitre la technologie de freinage exploitée sur sa voiture avant de penser à changer les plaquettes arrière. Vous pouvez vous référer au carnet d’entretien pour savoir si votre véhicule utilise des freins à tambour ou à disque à l’arrière.

Visuellement, il est facile de faire la différence : si vous observez derrière les jantes des roues arrière, vous apercevrez soit un disque métallique lisse pincé par un étrier, soit une sorte de cloche métallique. Dans le premier cas, votre voiture utilise des disques de frein à l’arrière, dans le second il s’agit de freins à tambour.

Comment vérifier qu’une plaquette de frein est usée ?

Les plaquettes de frein sont en contact avec les disques lors de chaque freinage. Cela crée une usure qui se manifeste par la réduction de l’épaisseur de la garniture.

Plusieurs raisons justifient de contrôler l’état des plaquettes de frein pour savoir s’il est nécessaire de les remplacer :

  • Lorsque l’échéance de remplacement recommandée (par exemple, 40 000 km) est atteinte
  • Si un bruit suspect est émis lors des phases de freinage
  • Si un voyant du tableau de bord indique que le témoin d’usure est atteint
  • Si un voyant du tableau de bord indique que le niveau de liquide de freinage est bas

Pour contrôler l’état d’une plaquette, il est nécessaire de retirer les roues et de contrôler l’épaisseur de leur garniture. Si le témoin d’usure est atteint, il faut les remplacer.

Doit-on obligatoirement changer les plaquettes de frein arrière ?

La majeure partie du freinage étant assumée par l’essieu avant, on pourrait penser que le remplacement des plaquettes de frein arrière est accessoire. C’est une grave erreur : en effet, le freinage de l’essieu arrière apporte au véhicule un contrôle de la trajectoire.

Il ne faut pas faire d’économie en tentant de prolonger la durée de vie des plaquettes de frein au-delà du maximum recommandé : si toute la garniture est consommée, c’est le support métallique qui va entrer en contact avec le disque de frein. Non seulement l’efficacité de freinage sera limitée, mais le disque pourra être endommagé de façon irréparable et il devra être remplacé lui aussi de façon anticipée.

Nos astuces pour remplacer correctement ses plaquettes de frein arrière

Relever les informations générales du véhicule

Les plaquettes de frein, comme les disques ou de nombreuses pièces pour automobiles, sont définies par leurs caractéristiques dimensionnelles (longueur, largeur, épaisseur). Cependant, il serait compliqué de les relever manuellement, car cela implique de démonter la roue et l’étrier.

Le plus simple pour acheter de nouvelles plaquettes de frein arrière pour son véhicule, c’est de se baser sur les informations générales de la voiture : marque, modèle, année de première mise en circulation et motorisation. Avec ces données, n’importe quelle boutique de pièces de rechange automobile pourra vous proposer les plaquettes qui correspondent.

Connaitre les préconisations du constructeur du véhicule en lisant le manuel d’entretien

Si, pour vérifier précisément votre choix, vous souhaitez confronter les dimensions des nouvelles plaquettes avec celles qui sont déjà installées, vous pouvez comme souvent vous référer au manuel d’entretien fourni par le constructeur du véhicule.

Ce livret fait référence pour tous les entretiens mécaniques de votre voiture.

Pour ses freins, ne pas faire confiance un équipementier inconnu !

Vous trouverez de très nombreuses marques et références de plaquettes de frein. Puisqu’il s’agit d’un élément important de la sécurité routière et du contrôle de la trajectoire, nous vous conseillons de faire confiance à des marques qui ont déjà fait leurs preuves dans ce domaine.

Brembo et TRW par exemple sont des industriels spécialistes du freinage automobile, dont les produits sont particulièrement recommandables.

Valeo et Bosch sont des équipementiers plus généralistes, mais dont les pièces d’usure sont parfaitement compatibles et relativement performantes.

Vérifier s’il est nécessaire d’appliquer une période de rodage des plaquettes de frein

Pour optimiser l’utilisation de ses disques et plaquettes de frein, il faut souvent respecter une période de rodage de ces composants. Cette information est à vérifier sur leur emballage, elle dépend des marques et des modèles.

Pendant la période indiquée (de l’ordre de 200 à 500 km), vous devrez réaliser des freinages modérés pour surfacer doucement la garniture et obtenir peu à peu un freinage optimal.